Les technologies quantiques

L’OPIIEC vient de lancer une étude prospective sur les compétences, emplois et formations concernant les technologies quantiques en France. En attendant les résultats fin 2023, quelques éléments peuvent déjà être partagés.

Technologies quantiques, un peu d’histoire

1900: 1ère révolution quantique avec la naissance de la physique quantique, qui décrit le comportement des atomes et des particules, en particulier la capacité à manipuler des groupes de particules quantiques, les photons, les électrons et les interactions entre les atomes.

à partir de 1947 : certaines applications apparaissent (Transistors, Lasers, GPS, Quantum dots des écrans LCD…).

1960: 2ème révolution quantique, avec la capacité à mesurer et contrôler individuellement des systèmes quantiques, en exploitant 2 propriétés des états quantiques: la superposition quantique et l’intrication quantique

Trois familles de technologies quantiques:

  • Informatique: ordinateurs et simulateurs
  • Capteurs et métrologie
  • Communications : réseaux, cryptographie quantique et post quantique

Zoom sur l’informatique quantique:

L’informatique quantique est une réponse aux limites de l’informatique classique (fin de la loi de Moore et impossibilité pour l’informatique classique de réaliser des calculs complexes dans un temps acceptable). Utilisant les propriétés physiques des qubits (superposition des états quantiques), l’ordinateur quantique permet de traiter un nombre important de combinatoires afin d’en faire ressortir la meilleure dans un temps théoriquement acceptable.

Un ordinateur quantique est complémentaire des ordinateurs classiques, il repose sur un ordinateur classique pour son contrôle et la lecture de ses résultats; il est capable de résoudre certains types de problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques.

Un marché encore non mature – à la recherche de l’avantage quantique, avec des limites « matérielles » (décohérence quantique, nombre de qubits…) et des difficultés à trouver des cas d’usage adaptés. Aujourd’hui un ordinateur quantique ne fait pas encore aussi bien que des ordinateurs classiques.  Il n’y a donc pas de maturité commerciale

Ecosystème quantique en France, on en est où ?

  • On a en France un écosystème de recherche performant, public (CNRS, CEA, INRIA) et qui favorise l’industrialisation grâce à des partenariats et l’émergence de start-up,
  • La chaîne de valeur est très explosée compte tenu de la diversité des technologies et du besoin d’expertise forte sur ces dernières,
  • Il y a une diversité d’acteurs permettant d’adresser l’ensemble des technologies quantiques,
  • Une présence des acteurs et des emplois plus forte aujourd’hui sur la partie amont de la chaîne de valeur,
  • La France a un positionnement davantage tourné vers le hardware plutôt que sur le logiciel et l’algorithmie,
  • Une présence plus en retrait sur la partie software et les communications quantiques.

 

Nous reviendrons vers vous lors des prochaines phases de l’étude.

En attendant et pour en savoir plus, un excellent podcast de French Tech avec l’expert Olivier Ezratty qui participe à cette étude: https://www.youtube.com/watch?v=COQKuSdoXN8

Contact: Jean-Guy Duba, membre de l’OPIIEC et référent de l’étude pour le collège salarial.

 

D'autres articles ...

Non classé

Parcours de militant 🎥

Découvrez la première édition de notre nouvelle série “Parcours de Militant”.   Cette toute première vidéo met en lumière le parcours de Sandra Dewelle, DSC

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les mises à jour régulières

Nos idées t'intéressent ?
Qui sait : un jour tu auras peut-être besoin de la CFTC ?

N'hésite pas à nous joindre directement !

La CFTC respecte la RGPD