L’attractivité des métiers du numérique et de l’ingénierie pour les femmes en France

Les entreprises de la branche connaissent une sous-représentation des femmes dans les secteurs du numérique et de l’ingénierie notamment.

Dès lors, favoriser l’inclusion professionnelle, la mixité dans les métiers et la lutte contre les stéréotypes constituent des enjeux majeurs auxquels cette étude de l’OPIIEC tente d’apporter des pistes de réflexion.

Retrouvez la synthèse: Vidéo

Chiffres clés sur la part des femmes dans les filières et métiers du numérique et de l’ingénierie

L’étude montre que dans les choix de spécialités menant aux métiers du numérique ou de l’ingénierie, les filles ne représentent que 14% dans la spécialité Numérique et Sciences Informatiques (NSI) d’une part, et seulement 13% dans la spécialité Sciences de l’Ingénierie et Sciences Physiques (SI) d’autre part. Quant aux choix d’études supérieures, 23% des candidatures aux formations dans le numérique et 34% dans l’ingénierie sont effectuées par des filles. Que se soient dans les métiers du numérique, notamment « ingénieur-es et cadres d’études » et « chef-fes de projets informatiques, responsables informatiques » et ceux de l’ingénierie, en particulier, « ingénieur-es et cadres techniques de l’industrie » et « ingénieur-es et cadres techniques du BTP », le taux de féminisation peine à atteindre les 30%.

L’intégration du monde du travail et l’inclusion professionnelle des femmes dans le numérique et l’ingénierie

Selon l’étude, les entreprises du numérique (88%) et de l’ingénierie (73%) confirment une pénurie de candidatures féminines. Cependant, le stage ou l’alternance est un facteur facilitant l’intégration de femmes de façon plus pérenne au sein des effectifs. En matière d’égalité professionnelle et de fidélisation, l’aménagement des horaires et le télétravail font partie des actions phares. En outre, l’étude démontre des attentes fortes de la part des femmes en termes d’actions de sensibilisation, de communication et de sécurisation des dispositifs de prévention et gestion des violences sexistes et sexuelles.

16 actions de recommandations phares proposées dans l’étude

À la lumière des constats identifiés dans l’étude, des pistes d’actions en faveur de la mixité professionnelle ont été émises. Ces actions sont regroupées en trois grandes thématiques :

  • des actions de promotion des métiers,
  • des actions de communication, d’information et de sensibilisation
  • des actions sur le recrutement, l’intégration, la formation et l’évolution professionnelle.

 

Pour en savoir plus, consultez les livrables de l’étude: ICI

 

D'autres articles ...

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les mises à jour régulières

Nos idées t'intéressent ?
Qui sait : un jour tu auras peut-être besoin de la CFTC ?

N'hésite pas à nous joindre directement !

La CFTC respecte la RGPD