Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La diffusion des informations syndicales par courriel est autorisée dans le groupe

Quand l’UES Capgemini bénéficie d’une mesure de l’UES ALTRAN !

Dans notre branche, beaucoup de collègues travaillent en clientèle et, avec le télétravail, très peu sont physiquement présents dans les établissements de l’entreprise. Pour les salariés, c’est difficile de contacter un syndicat de s’informer, se faire conseiller, etc. C’est aussi compliqué pour les syndicats de communiquer avec eux : le temps des distributions de tracts à l’entrée de l’usine est révolue depuis longtemps !

Alors petit à petit, les syndicats ont utilisé les adresse professionnelles des salariés de Capgemini pour transmettre des informations. En toute illégalité, mais comment faire autrement ?

La Direction et les syndicats (*) on convenu d’autoriser ces envois de courriels avec des conditions :

  • Le responsable éditorial doit être identifié,
  • Utiliser une adresse @capgemini.com ou une adresse externe déclarée et validée par la Direction (et le service cyber),
  • Respecter le droit au sens du droit de la presse,
  • Supprimer des listes de diffusion les adresses des salariés lorsqu’ils indiquent ne plus vouloir recevoir ces informations.

Autant que faire se peut, les syndicats sont invités à transmettre leurs courriersà la Direction avant diffusion.

Les mêmes principes s’appliquent au site internet syndical du groupe.

L’UES ALTRAN bénéficiait déjà de ce type de communication, avec une fréquence mensuelle. Dans l’UES Capgemini, il n’y a pas de limite imposée : il appartient à chaque syndicat de respecter une fréquence “raisonable” qui ne perturbera pas le fonctionnement de l’entreprise.

Voir l’accord signé

(*) seule la CGT a refusé de signer cet accord validé par la CFTC, la CFE CGC, la CFDT et UNSA.

Nos infos vous intéressent ?

Recevez Notre NewsLetter !​