Euratechnologies ou la “Chtillicon Valley”

[Les informations sur le site Euratechnologies où se trouve Capgemini Lille sont principalement issues du journal “La Voix du Nord”]

2009 : création d’Euratechnologies

Créé en 2009 par trois actionnaires historiques (Métropole européenne de tille, Région Hauts-de-France et ville de Lille), rejoints par le Crédit Agricole Nord de France, le Crédit Mutuel Nord Europe et la Caisse d’Épargne Hauts-de-France, EuraTechnologies se présente comme le plus grand incubateur de start-up en Europe,
Ce sont 150 000 nv de campus répartis sur 4 sites : l’ancienne usine Le Blan-Laffont à Lille, Blanchemaille à Roubaix (pour l’accueil d’entreprises technologiques dans le domaine du commerce et de la distribution, du e-commerce, de l’immobilier), Willems en zone périrurale (pour l’agro- tech, les nouvelles technologies de l’agriculture) et Saint-Quentin (robo¬tique et industrie).
Plus de 500 millions d’euros de fonds depuis 2009.
225 start-up sont sorties des différents programmes en 2021.
EuraTechnologies abrite les locaux de plus de 300 entreprises, représentant 6 500 salariés.

2021 : Nicolas Brien, nouveau patron d’Euratechnologies

Le conseil de surveillance d’EuraTechnologies, premier incubateur et accélérateur en France et classé dans le Top 3 des incubateurs européens, a décidé la nomination de Nicolas Brien au poste de Président du Directoire. Nicolas Brien prend ainsi la succession de Raouti Chehih, pilier et cofondateur d’EuraTechnologies.

Nicolas Brien, nouveau patron d'EuraTechnologies

Dans le cadre de cette prise de fonction, le Conseil de Surveillance d’EuraTechnologies a confié à Nicolas Brien une feuille de route ambitieuse. Il devra assurer la reprise d’activité post-covid sur l’ensemble des quatre campus qui composent l’écosystème d’EuraTechnologies et qui représentent près de 120 000 m² de locaux dédiés à l’entrepreneuriat et à l’innovation.

Nicolas Brien aura un objectif : faire d’EuraTechnologies l’un des premiers créateurs d’emplois durables et non-délocalisables de la région Hauts-de-France.

« Grâce à l’action de mon prédécesseur Raouti Chehih et à la vision de son créateur Pierre De Saintignon, EuraTechnologies est aujourd’hui le plus grand lieu d’innovation en Europe. C’est quatre fois la taille de Station F à Paris et deux fois le budget de Factory à Berlin. Il n’y a aucun autre endroit où l’on produit autant de scale-ups et où les institutions de recherche les plus prestigieuses comme le CEA et Inria élisent domicile. Sur le continent, l’excellence des équipes d’EuraTechnologies n’a aucun équivalent. À présent, il faut faire rayonner cette pépite dans toute l’Europe » déclare Nicolas Brien, Président du Directoire d’EuraTechnologies.

2022 : arrivée au capital d’EuraTechnologies des investisseurs privés “Association familiale Mulliez (AFM)” et “Entreprises et Cités”

C’est une levée de fonds sans précédent de 24 millions d’euros qu’annonce EuraTechnologies Lille avec l’arrivée inédite au capital d’investisseurs privés, l’Association familiale Mulliez (AFM) et d’Entreprises et Cités qui vont y injecter 24 millions d’Euros.

Objectif : accélérer le développement du premier incubateur de start-up d’Europe.

La « Chtillicon Valley » comme certains l’appellent, entre dans une nouvelle dimension. EuraTechnologies. premier incubateur européen de start-up. ces jeunes pousses de la nouvelle économie numérique (300 entreprises présentes et 6 500 salariés) annonce une levée de fonds d’une ampleur inédite.

La rentrée au capital de l’AFM et d’Entreprises et Cités permet ce rapprochement entre le monde des start-up, des entreprises privées et des investisseurs publics, pour le développement de tout l’écosystème.

« Toutes les entreprises ont aujourd’hui des enjeux de transformation numérique, environnementale et de cyhersécurité», explique Thierry Dujardin, directeur général d’Entreprises et Cités.

2e plus grand cybercampus de France

« Notre objectif, au-delà de pouvoir s’impliquer dans la gouvernance d’EuraTechnologies est surtout de créer la connexion entre le monde des start-up et celui de nos entreprises. » Pour EuraTechnologies, cette levée de fonds, qui s’inscrit dans une année faste avec le lancement du deuxième plus grand cybercampus de France, va permettre une accélération à tous les niveaux.

Objectif : création de 3000 emplois d’ici 2027

Tout d’abord avec un enjeu d’emploi : « Ouvrir le capital de ce joyau technologique à des investisseurs pri-vés permettra d’accélérer leur transformation numérique et de créer 3 000 emplois supplémentaires d’ici à 2027 », estime Martine Aubry, maire de Lille.
L’enjeu est aussi technologique : «Nous allons investir 10 millions dans de nouveaux équipements technologiques de pointe», explique Ni-colas Brien, président du directoire d’EuraTechnologies. notamment un cyber range (plateforme de simulation d’attaques) dans le domaine de la cybersécurité. Les ambitions sont aussi environnementales. avec la volonté de devenir le premier incubateur zéro carbone à l’horizon 2030.
Les enjeux sont enfin internationaux, pour qu’EuraTechnologies reste le premier incubateur d’Europe. attire les talents étrangers, mais aussi pour exporter son savoir-faire, afin d’ouvrir 10 incubateurs dans des universités technologiques d’Europe de l’Est.
Sur tes 24 millions de la levée de fonds, le détail de participation de tous les investisseurs n’a pas été communiqué.

Share This Post

More To Explore

Epargne

Intéressement et Participation Capgemini rabotés !

Epargne salariale L’épargne salariale, favorisée officiellement par le gouvernement par de récentes mesures, est un système d’épargne collectif mis en place au sein de certaines

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Do You Want To Boost Your Business?

drop us a line and keep in touch